Les stratégies à la roulette


Le jeu de la roulette est un jeu qui est essentiellement basé sur le hasard. Il existe cependant des tactiques qui permettent d’améliorer vos gains à ce jeu. Les stratégies à la roulette sont nombreuses et peuvent très bien être appliquées dans les casinos traditionnels comme dans les casinos en ligne. Avant de commencer toutefois, vous devez garder en tête qu’il n’existe pas de « technique miracle » pour enchaîner les gains à la roulette. Les diverses techniques de mise dont nous allons parler ici vous permettront de rationaliser vos mises afin que vous puissiez gérer au mieux votre capital ainsi que les périodes de pertes et de gains.


 

Préparez vous à jouer à la roulette !

Pour « bien » jouer à la roulette, il faut avoir conscience du fait que dans ce jeu, les victoires et les défaites s’alternent obligatoirement. C'est un jeu de hasard après tout. Ce qu'il ne faut surtout pas faire cependant, surtout après une longue série de pertes, c'est essayé de « se refaire » à tout prix et de perdre ces moyens. Vous devez à tout moment avoir une vision claire de la situation et garder le contrôle de vos émotions. Cela est utile autant pour ne pas se laisser submerger par une série perdante ou se laisser griser par une série gagnante. Cela signifie se fixer un plafond de gain et un plancher de perte qui, une fois atteint, signifiera pour vous qu'il est temps de sortir de table.

Lire la suite..

Voir la roulette comme un divertissement (ce qu'elle est d'ailleurs) aide également beaucoup à gérer le stress qu'elle peut générer chez certains joueurs. Elle procure de fortes sensations et c'est justement pour ça qu'on y joue d'ailleurs. Mais, même si on peut très bien gagner gros à la roulette, elle reste et doit rester pour vous un divertissement et non un moyen de gagner votre vie.

Comme avec tout jeu de casino, vous devez d'abord commencer par définir une somme qui sera votre capital jeu, votre bankroll dans le jargon des casinos. Une fois cette bankroll épuisé vous devez également quitter le jeu. N'essayez surtout pas de vous refaire, comme dit plus haut, il faut savoir quand s'arrêter.

Maintenant que votre bankroll est prête et que vous vous êtes préparé mentalement, il est maintenant temps de jouer à la roulette !

Choisissez la bonne roulette

Il existe plusieurs variantes de roulette. Vous avez la roulette européenne, la roulette américaine et la roulette mexicaine. La roulette européenne englobe deux autres sortes de roulette qui sont la roulette française et la roulette anglaise. Dans leurs fonds, ces deux roulettes sont identiques, dans leurs formes, elles sont un tout petit peu différentes, mais sans plus. Il est ainsi sans conséquence de dire que la roulette européenne est équivalente à la roulette française par exemple, et vice versa.

Lire la suite..

Ce qui différencie les 3 principales variantes de roulette (européenne, américaine et mexicaine) est le nombre de zéro que vous trouverez dans le jeu :

  • La roulette européenne en compte un seul : le 0
  • La roulette américaine en compte deux : le 0 et le 00
  • La roulette mexicaine en compte trois : le 0, le 00 et le 000

Cela n'a l'air de rien mais le zéro est à l'avantage du casino. Comment ? C'est simple : la roulette compte 36 chiffres. Sans le 0, la probabilité de sortie d'un chiffre aurait été de 1/36, soit de 2,77 %. Avec un zéro (roulette européenne), cette probabilité devient 1/37, soit 2,70 %. A la roulette américaine, elle passe à 2,63 % et à la roulette mexicaine, elle est de 2,56%. Vous serez peut être tenté de penser que ce n'est pas si grave, une si petite différence ne sera pas notable dans le jeu, mais détrompez vous ! Prenons un autre exemple avec une chance simple (rouge ou noir, pair ou impair, passe ou manque). Un pari sur une chance simple vous fait parier sur 18 chiffres en même temps, soit la moitié des 36 chiffres de la grille des paris. Normalement, la probabilité de victoire est donc de 18/36, soit 50 %. Mais avec un zéro en plus, cette probabilité passe à 48,64 % ! Elle descend à 47,36 % avec deux zéros et à 46,15 % avec trois.

En définitive, on peut en conclure que plus il y aura de zéros à une roulette, plus le casino aura l'avantage :

  • Avantage du casino à la roulette européenne : 2,7 %
  • Avantage du casino à la roulette américaine : 5,26 %
  • Avantage du casino à la roulette mexicaine : 7,69 %

Il est maintenant évident que pour optimiser vos chances de gains, jouer à la roulette européenne est ce qu'il y a de mieux à faire car l'avantage de la maison y est la plus faible. La roulette mexicaine, quant à elle, est à fuir à tout prix !

La mise sur les douzaines

Lire la suite..

La première technique de mise que nous allons voir ensemble est la mise sur les douzaines. Cette technique est peut-être la plus basique de toutes les stratégies à la roulette.

Pour commencer, il vous faut savoir que la cote d'une douzaine est de 2 contre 1, ce qui signifie que gagner dessus vous rapportera le double de votre mise (plus votre mise que l'on vous rendra, bien évidemment). Un exemple : si vous misez 10 euros sur une douzaine et que vous gagnez, le casino vous en donnera 20 et vous rendra votre mise initiale de 10, soit 30 euros en tout.

Pour parier sur une douzaine (également appelé tiers), vous avez 6 possibilités. Soit vous misez sur... une Douzaine, soit sur une colonne.

Les Douzaines sont réparties en trois groupes :

  • La première Douzaine ou P12 (numéros 1 à 12)
  • La Douzaine du milieu ou M12 (numéros 13 à 24)
  • La dernière Douzaine ou D12 (numéros 24 à 36)

Pour miser sur une douzaine, vous devez mettre vos jetons sur la bonne case : il s'agit d'une mise extérieure, cela veut dire que les cases de pari se situent en dehors de la grille de chiffres.

Il y a également trois colonnes à la roulette :

  • La première colonne qui comprend les chiffres 1, 4, 7, 10, 13, 16, 19, 22, 25, 28, 31, 34
  • La deuxième colonne qui comprend les chiffres 2, 5, 8, 11, 14, 17, 20, 23, 26, 29, 32, 35
  • La troisième colonne qui comprend les chiffres 3, 6, 9, 12, 15, 18, 21, 24, 27, 30, 33, 36

Pour miser sur une colonne, il vous faut placer vos jetons tout en bas de la colonne correspondante (en bas de tapis).

  • NB : le zéro n'appartient à aucune colonne.

Le but de la mise sur les douzaines est d'observer une table de roulette pendant un nombre déterminé de tours (6 généralement) et de repérer un tiers qui n'est jamais sorti au cours de ces 6 tours-là. Cette technique nécessite donc avant tout d'avoir le sens de l’observation. Une fois votre tiers découvert, misez dessus jusqu'au gain en doublant à chaque fois votre mise précédente en cas de perte.

Par exemple : vous misez 10 euros sur le D12. Première mise, perte. Vous remisez sur le D12 mais cette fois ci vous jouez 20 euros. Si c'est une autre perte, vous jouez 40 euros. Supposons que cette fois-ci, c'est un gain. Vous récoltez 80 euros (plus vos 40 euros de mises) alors que vos pertes précédentes s'élevaient à 30 euros (10 + 20 euros).

Le fait d'attendre le bon moment pour lancer votre mise favorise votre chance. En faisant cela, vous ne devrez pas attendre longtemps avant de faire un gain.

La martingale

Lire la suite..

Cette technique est sûrement la plus ancienne de toutes et est également la plus connue des joueurs de roulette. L’idée est relativement simple : vous aurez à doubler votre mise à chaque fois que vous perdrez et à revenir à votre mise initiale après un gain.

La martingale se joue sur les chances simples, des paris qui rapportent l'équivalent de la mise à chaque gain (cote de 1 contre 1). Comme dit plus haut, ces paris sont : pair et impair, manque et passe et rouge et noir.

Prenons comme exemple une série de quatre jeux successifs dans lequel vous perdez 3 fois d'affiler avant de gagner au quatrième jeu. Supposons également que votre première mise est de 10 euros :

  • Premier jeu : mise de 10 euros. Perte. Votre profit à cet instant = -10 euros
  • Deuxième jeu : mise de 20 euros. Perte. Votre profit à cet instant = -30 euros
  • Troisième jeu : mise de 40 euros. Perte. Votre profit à cet instant = -70 euros
  • Quatrième jeu : mise de 80 euros. Gain. Votre profit à cet instant = 80 euros - 70 euros = 10 euros

Comme vous pouvez le constater, votre gain vous aura fait récupérer toutes vos pertes tout en vous dégageant un bénéfice équivalent à votre mise initiale (ici, 10 euros). En fait, avec la martingale, votre premier gain vous permettra toujours de rembourser toutes vos pertes précédentes et vous feront toujours faire un bénéfice égal à votre mise initiale.

Cela étant, la martingale n'est pas sans limite, la première d'entre elles étant la nécessité d'avoir une bankroll élevée pour continuer à doubler les mises sans faillir en cas de série de perte. La deuxième est que la plupart des casinos ont instauré une limite de mises à leurs tables de roulette, justement pour contrer ce genre de techniques. Il n'est ainsi pas rare d'atteindre ce maximum au bout de 6 ou 8 pertes consécutives.

Enfin, la martingale vous fait gagner un petit montant (celui de votre première mise, on le rappelle) alors que la somme investie monte rapidement et peut atteindre 1 024 fois le montant de la mise initiale en une série de 10 pertes successives.

Si cette forte tendance inflationniste de la Martingale ne vous tente pas, vous pouvez choisir une technique progressive qui permet cette fois-ci de relancer en cas de gain et non en cas de perte.

Le système Paroli

Lire la suite..

Contrairement à la Martingale classique, ce système permet au joueur de relancer en cas de gain et non en cas de perte. Cette technique est donc un système à progression positive et, bien qu'elle se joue également sur les mises simples, elle est assimilée au contraire de la martingale.

Le principe du Paroli consiste à doubler votre mise après chaque victoire (et donc de remiser ce que vous venez de gagner) et à s’arrêter après un nombre défini de victoires. Vous revenez alors à votre mise de départ et ainsi de suite. La plupart des adeptes de cette technique s’arrêtent de jouer au bout de trois ou quatre séries de victoires.

Le plus gros avantage du Paroli par rapport à la Martingale est que vous n'avez pas besoin de posséder une importante bankroll pour la jouer. Le joueur joue en effet ici avec l’argent du casino et risque en tout de perdre une unité de mise.

Le système d’Alembert

Lire la suite..

Ce système doit son nom à un mathématicien du 18ème siècle. De son vrai nom Jean Le Rond d’Alembert, il a créé un système de mises pyramidal qui est malgré tout un système de mises négatif et qui est basé sur la « loi de l’équilibre ».

Concrètement, ce système établit qu’un joueur a plus de chances de gains après une défaite sur une longue période et vice versa. Un système qui est encore sujet à débat dans la mesure où le « court terme » dans les casinos ne confirme pas du tout la « loi de l’équilibre ». Il n’est pas rare cependant que les joueurs de Blackjack ou de Baccarat utilisent le système d’Alembert.

La façon de miser dans ce système est relativement simple car le joueur se contente d'augmenter sa mise d’une unité en cas de perte et la réduit d'une unité également en cas de victoire. Supposons que vous misez 10 euros et que vous perdez. Votre prochaine mise sera donc de 11 euros. Si vous perdez encore, votre prochaine mise sera de 12 euros. Si vous perdez encore une fois, votre mise suivante sera de 13 euros. Si à ce stade, vous gagnez, la mise suivante sera alors de 12 euros (moins une unité).

A savoir que certains joueurs, plus téméraires, n'augmentent pas leur mise d'un euro mais de 2, voire de 5. D'autres, enfin, utilisent l’inverse du système d’Alembert (le contre Alembert) et augmentent leur mise après une victoire et la diminue après une perte.

Le principal avantage de cette technique est sa grande simplicité d’utilisation et sa tendance moins inflationniste que la martingale.