Les stratégies au Blackjack


Comme vous l’avez peut-être déjà pu constater, le Blackjack est un jeu de cartes qui ne base pas tout sur la chance et le hasard. Les choix que vous serez amenés à faire au cours d’une partie influeront grandement sur vos nombres de victoires ou de pertes. Nombreux sont les joueurs qui se servent de stratégies de base à ce jeu, mais il existe des stratégies plus approfondies pour ceux qui veulent aller au fond des choses et prendre du bon temps tout en réduisant les risques au minimum. Pour que vous puissiez avoir une plus grande maîtrise de vos choix à une table de Blackjack, nous vous invitons donc à voir avec nous les différentes stratégies pour optimiser vos chances de gains à ce jeu de cartes.


Les règles de base pour choisir la bonne stratégie

Au Blackjack, il faut avant tout garder en tête que vous n’êtes pas en compétition avec les autres personnes qui sont assises à la table de jeu avec vous. Votre adversaire est le croupier qui, de son côté, représente le casino.

Les stratégies de base sont en quelque sorte un ensemble de règles qui vous aideront à décider quoi faire dans quelle situation et surtout à le faire sereinement. La première règle est donc avant tout de savoir garder le contrôle de vos émotions et ainsi, par ricochets, de garder le contrôle de vos mises. En effet, l’erreur la plus fréquemment faite par les débutants est de toujours vouloir se refaire après une série de perte et d’augmenter les mises à chaque fois. En agissant ainsi, vous allez quitter la table plus vite que vous ne le pensez !

Pour le reste, vous trouverez ci-dessous un tableau regroupant les décisions à prendre selon votre main et la carte découverte du croupier. Entraînez-vous avec (vous pouvez le faire sur les jeux de blackjack gratuits), l’idéal étant de le mémoriser car il vous sera d’une aide précieuse pour faire les choix adaptés à chaque circonstance.

Pour utiliser le tableau : Tapez dans le champ "rechercher" , la valeur de la carte (ou des 2 cartes) que vous obtenez pendant le jeu. Vous obtiendrez la bonne décision à prendre en fonction de la 1ere carte du croupier.

Légende :

  • R : Restez
  • T : Tirez une carte
  • D : Doublez
  • P : Partagez
  • ab : Abandonnez la partie
Joueur/Croupier2345678910As
21RRRRRRRRRR
20RRRRRRRRRR
19RRRRRRRRRR
18RRRRRRRRRR
17RRRRRRRRRab
16RRRRRTTababab
15RRRRRTTTabab
14RRRRRTTTabab
13RRRRRTTTTab
12TTRRRTTTTab
11DDDDDDDDTT
10DDDDDDDDTT
9TDDDDTTTTT
8TTTTTTTTTT
7TTTTTTTTTab
6TTTTTTTTTab
5TTTTTTTTTab
As,AsPPPPPPPPPT
10,10RRRRRRRRRR
9,9PPPPPRPPRR
8,8PPPPPPPPabab
7,7PPPPPPTTabab
6,6PPPPPTTTTab
5,5DDDDDDDDTT
4,4TTTTTTTTTT
3,3PPPPPPTTTab
2,2PPPPPPTTTT
As,10RRRRRRRRRR
As,9RRRRRRRRRR
As,8RRRRRRRRRR
As,7RDDDDRRTTT
As,6TDDDDTTTTT
As,5TTDDDTTTTT
As,4TTDDDTTTTT
As,3TTTDDTTTTT
As,2TTTDDTTTTT

 

Les manœuvres de base

 

Pour rappel, le but du Blackjack est d’avoir une main se rapprochant le plus d’un total de 21 points, sans les dépasser, afin de battre la main du croupier. Comme nous l’avons abordé dans les règles du Blackjack, chaque joueur dispose d’options de jeu lui permettant d’influer sur le jeu :

Lire la suite..

« Hit » : vous avez le droit de tirer une carte tant que vous n’avez pas dépassé 21. Ne le faites que si vous constatez que le total de vos deux premières cartes est encore loin des 21 points.

Par exemple : vous avez reçu un 6 et un 3 (total 9 points), tirez ! Au pire, vous tomberez sur une figure (Roi, Dame ou Valet) ou un As, mais vous ne busterez pas (dépasser les 21). Cela vous donnera même une excellente main.

  • NB : Si vous n’avez pas d’As en main lors du premier tirage, ce que l’on appelle avoir une main Hard, il est préférable de toujours demander une carte supplémentaire si vous êtes en dessous de 11. Avec un As en main (main Soft) par contre, il devient inutile de tirer une autre carte si vous totalisez 18 points dès le premier tirage. En dessous de ce total, vous pouvez demander une autre carte sans risque.

« Stand » : si le total de vos deux cartes vous paraît satisfaisant, vous signifiez au croupier que vous ne désirez plus d’autres cartes. Un exemple  : vous avez reçu une figure et un 8, ce qui vous fait un total de 18 points. Il serait risqué de tirer une carte supplémentaire avec une main si proche de 21, un simple 4 pouvant vous faire buster. 18 étant déjà une bonne main, vous pouvez donc faire un Stand.

  • NB : comme on vient de le voir un peu plus haut, il existe d’autres cas qui vous demanderont de vous arrêter pour éviter de dépasser les 21 points. Référez-vous au tableau de base pour plus d’infos.

« Split » : vous pouvez séparer une paire afin d’avoir deux mains différentes. Cette tactique augmentera grandement vos chances de gain si vous le faites avec les bonnes cartes. Il est en effet souvent conseillé de séparer les paires d’As ou de 8 au Blackjack. Comme l’As peut être compté comme 1 ou 11 points (d’où l’appellation « soft » qui accompagne les mains l’incluant), séparer une paire d’As vous donnera plus de chances de tirer au final une ou deux bonnes mains, voire de faire 21 points. Il en est de même avec le 8 qui est une bonne base pour avoir une main forte. Par contre, ne séparez jamais une paire de 10 (qui vous donnent 20) car c’est pratiquement une main gagnante, ne pouvant être battue que par un 21.

  • NB : Si vous arrivez à un total de 21 points avec l’une de vos mains, on ne dira pas que vous avez fait un Blackjack. On dira plutôt que vous avez «  fait votre point  ». Même si vos deux mains sont gagnantes, vous ne gagnerez qu’à deux contre un et non à 3 contre 1 comme avec un Blackjack naturel (10 ou figure + As dès la première distribution).

« Double » : vous pouvez doubler votre mise et vous recevez une seule carte de la part du croupier. Cette carte vous est obligatoirement attribuée, vous ne pourrez pas y couper. Après cela, vous ne pourrez plus tirer. Doubler nécessitera que vous sachiez « lire » les cartes du croupier. En règle générale, si le croupier a une carte apparente qui a peu de chances de faire un Blackjack, vous pouvez doubler votre mise. Si vous avez un total de 11 ou de 10 hard (sans As) par exemple, vous pouvez systématiquement doubler sauf quand la carte apparente du croupier est un 10 ou un As.

« Assurance » : Si la carte apparente du croupier est un As, vous pouvez demander une assurance en misant au plus la moitié de votre mise déjà en jeu. Ce sera une mise annexe servant à vous protéger contre un Blackjack du croupier. Vous gagnez le double de cette mise si effectivement le croupier fait un Blackjack (et vous perdez votre mise principale) et s’il ne fait pas de Blackjack, vous perdez cette mise annexe (mais votre mise principale sera toujours en jeu et vous pourriez toujours la perdre selon le résultat de la partie). Vous pouvez prendre une assurance si vous comptez les cartes et que les circonstances sont propices, sinon ne la prenez jamais.

« Abandonner » : il peut arriver qu’il vaille mieux déclarer forfait et abandonner une partie quand elle est mal engagée. Abandonner ne vous fera perdre que la moitié de votre mise, ce qui limitera les dégâts si vous pensez que vos cartes sont trop mauvaises. Cette option faisant baisser considérablement l’avantage de la maison, rares sont les casinos la proposant à leurs tables.

L’importance de la stratégie au Blackjack

Lire la suite..

Pour gagner au Blackjack, il vous faut réduire l’avantage de la maison. Utiliser la stratégie de base que nous vous avons donnée un peu plus haut fait baisser cet avantage à un peu moins de 1 %, voire à 0,45 %. Ce pourcentage signifie que, statistiquement, vous pouvez vous attendre à perdre 45 centimes à chaque palier de 100 euros de mise que vous faites, ce qui est plutôt pas mal. Cependant, ce chiffre est une statistique sur le long terme et pour tenir sur le long terme au Blackjack, il faut être consciencieux et appliquer à la lettre la stratégie de base. A contrario, ne pas utiliser de stratégie de base peut faire exploser l’avantage de la maison qui passe à 5 %. L’assurance quant à elle donne un avantage de 7 % à la maison. Il est donc normal que la plupart des joueurs refusent de l’utiliser.

L’avantage de la maison variera d’un casino à l’autre et selon les règles établies pour le tour de jeu du croupier : Stand soft 17 ou Hit soft 17. Un 17 soft est en effet souple et permet de ne jamais buster peu importe la carte que l’on tirera ensuite. Il n’est donc pas rare que la maison oblige le croupier à tirer une autre carte avec un 17 soft (Hit soft 17), ce qui fait passer l’avantage de la maison à 0,66 %. Certains casinos cependant préfèrent que le croupier reste même avec un 17 soft (Stand soft 17).

Enfin, le tableau de stratégie de base vous dit également quand abandonner, une décision pas systématiquement disponible, mais qui peut encore faire baisser l’avantage du casino quand elle est utilisée à bon escient. Le fait d’abandonner ne vous fait perdre que la moitié de votre mise, ce qui n’est vraiment pas cher payer lorsque vous savez d’avance que votre main est perdante. Cette option va en effet abaisser l’avantage de la maison à environ 0,35 % si la règle du Stand soft 17 est appliquée par le croupier. Par contre, elle sera de 0,55 % si le Hit soft 17 est de rigueur. Cela étant, connaître, maîtriser et appliquer chacune de ces stratégies fera considérablement baisser l’avantage du casino pour des parties aussi divertissantes que profitables.