Les règles du Blackjack


Le Blackjack est un jeu de cartes dont le but est de battre la main du croupier avec la sienne en se rapprochant le plus de 21 sans pour autant dépasser ce chiffre. Il se joue avec 1 à 6 jeux de cartes en France (312 cartes maximum), 1 à 4 jeux au Royaume-Uni (208 cartes maximum) et 1 à 8 jeux aux États-Unis (416 cartes maximum). A contrario des autres jeux de casino qui sont seulement basés sur le hasard, le Blackjack vous laisse tout le loisir d'appliquer la stratégie de votre choix et les actions que vous prendrez influeront énormément sur l'évolution ou l'issue de la partie. Ces choix, vous devrez les faire vite et bien. Mais ne brûlons pas les étapes. Avant de pouvoir appliquer une quelconque stratégie, il vous faudra tout d'abord savoir comment jouer au Blackjack.


Les règles de base au Blackjack

La table de jeu

Pour cerner ce jeu qu'est le Blackjack, vous devrez avant tout vous familiariser avec la table sur laquelle vous allez jouer. Cette table comprend :

Les spots : des cases faites pour accueillir les mises des joueurs. Une table de Blackjack en compte généralement sept. Lors de la distribution des cartes, le croupier placera vos cartes directement devant votre spot, évitant ainsi tout quiproquo.

Le sabot : une boîte contenant les cartes qui seront distribuées par le croupier tout au long des parties. Cette boîte est de plus en plus délaissée au profit des CSM (Continuous Shuffling Machines) qui mélangent les cartes en continu et rajoutent de nouveaux jeux au fur et à mesure que les cartes sont utilisées. Ces mélangeurs de cartes en continu avantagent surtout la maison qui est alors moins touchée par le comptage de cartes.

L'encaisse : les jetons utilisés pour payer les joueurs sont stockés dedans.

La fente à pourboires : pour que les gagnants puissent donner un pourboire au croupier.

Le Rack de défausse : comme son nom l'indique, elle accueille au fil des parties les cartes qui ont été jouées.

Le lancement du jeu par le croupier et les étapes à suivre

Avant qu'une partie de Blackjack ne puisse débuter et que le croupier ne distribue les cartes, tous les joueurs doivent impérativement placer leurs mises dans les spots qui leur sont attribués. Une fois que toutes les mises ont été placées, le croupier commence à donner les cartes en suivant une hiérarchie bien établie selon le type de Blackjack auquel vous jouez :

  • Si vous êtes à une table de Blackjack américain, le croupier distribue d'abord une carte face visible à chacun des joueurs et une pour lui. Il tire ensuite une deuxième carte, toujours face visible, à tous les joueurs, avant d'en tirer une deuxième également pour lui sauf que cette fois, cette carte sera placée face cachée devant lui.
  • Au Black-jack européen par contre, le croupier ne tire sa deuxième carte qu'après le tour de jeu de tous les joueurs assis à la table.

En tout, chacun aura donc eu 2 cartes. Maintenant que la distribution faite, il est temps de jouer ! Le croupier commence toujours par le premier joueur à sa gauche et lui demande quelle option ce dernier souhaite prendre. Les voici :

« Carte » ou « Hit » : pour signifier que vous voulez avoir une carte supplémentaire. Vous pouvez demander autant de cartes que vous voudrez, mais n'oubliez pas que le but est de ne pas dépasser un total de 21. Si ce chiffre est dépassé après le tirage d'une nouvelle carte, vous perdez de suite votre mise et le croupier passera au joueur suivant. Quand un joueur dépasse les 21, on dit qu'il a « sauté » ou « busté ».

«  Rester  » ou «  Stand  » : pour signifier que vous n'avez plus besoin de cartes supplémentaires. Le croupier passe alors au joueur suivant.

« Double » : pour faire comprendre au croupier que vous voulez doubler votre mise. Dans ce cas de figure, vous ajoutez autant de jetons que ceux que vous avez déjà joués dans votre spot. Ensuite, le croupier vous donnera une et une seule carte supplémentaire et votre tour est terminé.

« Séparer » ou « Split » : ce mouvement ne peut se faire que si vous avez deux cartes identiques en main. En faisant un split, vous partagez cette paire en deux mains distinctes. Vous pouvez ainsi jouer ces deux jeux séparément en misant le même montant sur chacun d'eux.

NB : Si un joueur qui a une paire fait un Split, il peut faire un autre Split s'il reçoit encore une carte de la même valeur. Il aura donc trois mains distinctes à ce moment-là. Par exemple, vous avez une paire de 8 et vous décidez de séparer. Vous recevez un autre 8 sur l'une de vos mains et refaites donc un autre Split pour multiplier vos chances. Cependant, certains casinos limitent le nombre de Splits à deux seulement.

« Assurance » : dans le cas où la carte apparente du croupier est un As, vous pouvez vous prémunir d'un possible Blackjack de sa part en plaçant une mise supplémentaire sur la table, mise dont le montant n'excédera pas la moitié de votre mise initiale. Ce sera votre assurance. Si l'autre carte du croupier (celle qui est cachée) s’avère être effectivement un 10 ou une figure, vous gagnerez le double du montant de cette assurance et perdrez bien sur votre mise initiale. Si par contre cette carte cachée ne lui permet pas de faire un Blackjack, votre mise d'assurance est perdue, mais votre mise initiale reste toujours en jeu.

« Abandonner » : une option qui vous permet d'abandonner la partie en cours et de récupérer dans le même temps la moitié de votre mise initiale. Cette option n'est pas systématiquement disponible.

Le tour du croupier

Lorsque tous les participants assis à la table ont tous fini de jouer, c'est le tour du croupier. Il commence généralement son tour de jeu avec une annonce de type « la banque tire à 16, reste à 17 ». Cela veut dire que si le croupier a un total inférieur à 16 points avec ses deux cartes, il est obligé de tirer une carte supplémentaire pour se rapprocher au maximum de 21. S'il a 17, il reste. Certains casinos font cependant ici une différence entre un 17 soft et un 17 hard et peuvent permettre au croupier de tirer à nouveau s'il a un 17 soft. Mais nous allons voir cela un peu plus loin, car pour l'instant, il y a une chose importante qui découle de tout ceci et que vous devez savoir : dans les faits, le croupier joue sans stratégie et les choix qui se présentent à lui sont, à la différence de vous, prédéfinis comme cette première annonce qu'il a faite le suggère. Dès que son tour arrive, le croupier retourne sa deuxième carte qui était jusqu'ici face cachée. Dépendamment de cette carte, ses actions peuvent donc être :

  • Tirer, si sa main est inférieure ou égale à 16. Il s'agit là d'un impératif et le croupier ne peut faire autrement : dès que sa main est inférieure ou égale à 16, il doit tirer jusqu'à ce qu'elle soit supérieure ou égale à 17.
  • Rester, si sa main est égale ou supérieure à 17. Ici également, il s'agit d'une obligation et il doit obligatoirement rester si sa main est supérieure à 17. Dans le cas d'un 17 tout rond toutefois, et comme dit un peu plus haut, certains casinos différencient le 17 soft (un 17 composé d'un As et d'un 6) d’un 17 hard (toute main totalisant 17 autre qu’un As et un 6 seuls). La présence d'un As dans le 17 soft fait que le croupier peut encore tirer sans risque, car peu importe la carte qu'il tirera, il ne va jamais buster, le 11 du As pouvant se changer en 1 si jamais il tire une trop grosse carte.

Avec ce constat, on distingue donc deux écoles chez les casinos : ceux qui obligent le croupier a resté même avec un 17 soft, une règle appelée " stand soft 17 ", et ceux qui l'obligent à tirer, règle appelée " hit soft 17 ".

Les gains au Blackjack

Vous trouverez ci-dessous les paiements au Blackjack selon les cas de figure :

  • Avoir un Blackjack naturel vous rapportera de suite 1,5 fois votre mise, soit une cote de 3 contre 2. Un exemple : vous pariez 10 euros, vous en recevrez 15 en retour soit votre mise initiale de 10 euros plus un bénéfice de 5 euros
  • Gagner contre le croupier vous fait doubler votre mise, soit une cote de 2 contre 1. Un exemple : vous misez 10 euros et vous gagnez. Vous recevrez alors 20 euros soit votre mise initiale de 10 plus un bénéfice de 10 autres.
  • Faire match nul contre le croupier vous fait regagner votre mise, sans aucun gain. Un exemple : Vous misez 10 euros et vous faites match nul. Dans ce cas vous récupérerez seulement vos 10 euros.